n° 973 – Philippe Lacoue-Labarthe – Écrivains de Corée du Sud – mai 2010

18,50 TTC

Qu’il s’agisse de philosophie, de littérature, de politique ou de théâtre, l’œuvre de Philippe Lacoue-Labarthe (1940-2007) retient l’attention par sa remarquable qualité intellectuelle, sa rigueur, sa sobriété : tout y est appelé par l’exigence la plus haute, la plus sévère aussi. Il fut philosophe, mais non moins écrivain. Philippe Lacoue-Labarthe s’est montré particulièrement sensible à la question du politique et de sa fiction, de même qu’au partage de la littérature et de la philosophie. L’ensemble de son œuvre — La Poésie comme expérience, La Fiction du politique, Musica ficta, pour ne citer que ces livres qui forment une manière de trilogie dans son travail — témoigne de sa passion jamais démentie pour la pensée, la poésie, le théâtre, la musique, l’art. Il fit également paraître en 2000 un admirable recueil intitulé Phrase, dans lequel il livrait l’essentiel de sa réflexion sur le poème. L’« Allégorie » (2006) et Préface à « La Disparition » (paru après sa mort), récits énigmatiques et bouleversants, confirment l’indéniable beauté de son écriture. Ce cahier d’Europe retrace les questions fondamentales — inséparablement politiques et esthétiques — auxquelles Philippe Lacoue-Labarthe s’est confronté et exposé, non sans courage.

S o m m a i r e – P r é f a c e

En stock

Qté
Catégorie :