Depuis 1923, une revue littéraire d’audience internationale

Malcolm de Chazal —— Léon-Gontran Damas

n° 1081

ISBN 9782351501016
Sommaire détaillé et préface
en cliquant sur la couverture

20,00 TTCAjouter au panier

97e année — n° 1081 – mai 2019

MALCOLM DE CHAZAL

Génie excentrique, Malcolm de Chazal a longtemps fait figure de marginal au sein même de son « île-fée » — l’île Maurice où il est né en 1902. C’est à compte d’auteur et à petits tirages qu’il a publié ses livres, avant comme après l’intermède de sa fulgurante irruption sur la scène littéraire française, à la fin des années quarante, avec la publication chez Gallimard de Sens-Plastique, salué en son temps par André Breton, Jean Paulhan, Jean Dubuffet, Francis Ponge et quelques autres. Poète et penseur inclassable, tout porte à penser que Chazal se sentait investi d’une mission et qu’il ne pouvait l’accomplir qu’en restant dans l’île, c’est-à-dire dans une position fortement excentrée par rapport à la France, terre de reconnaissance et de légitimation littéraire. Refuser l’exil, c’était choisir un ancrage au confluent des cultures d’Orient et d’Occident. S’il est vrai qu’être écrivain, poète, c’était « une activité difficile dans la société bourgeoise mauricienne d’alors, davantage préoccupée par le cours du sucre que par la méditation transcendantale », comme l’a rappelé naguère J.M.G. Le Clézio, il eût cependant été impensable pour Chazal de quitter l’île, tant il vivait en symbiose avec ses paysages, ses horizons, sa végétation, sa lumière. L’intuition et la volupté étaient à ses yeux les sources principales de la connaissance et Georges Bataille a touché un point essentiel en parlant à son propos d’adéquation de la volupté et du langage. Dans ses éclats, ses éclairs, ses paradoxes, sa sagesse et sa folie mêlées, l’œuvre de Chazal demeure un surprenant phénomène, et ses milliers d’aphorismes, sa patiente étude de la perception et de la nature vivante, portent des fleurs secrètes que l’on n’a pas encore su cueillir. Autant de regards perdus, et qui attendent la découverte.

LÉON-GONTRAN DAMAS

Né à Cayenne en 1912, d’un père mulâtre européen-africain et d’une mère métisse amérindienne-africaine originaire de Martinique, Léon-Gontran Damas aimait à revendiquer ses origines multiples et colorées. De Pigments, son premier livre préfacé par Robert Desnos en 1937, à Black-Labelet à Névralgies, la parole puissante de ce poète est un « feu sombre toujours », comme l’avait qualifiée son ami Aimé Césaire. Sa pulsation rythmique n’est pas sans rappeler celle du jazz ou d’autres musiques de la diaspora africaine. Sa force d’oralité est impressionnante, comme si tout le langage devenait corps, et tout le corps langage. Chez Léon-Gontran Damas, hanté par la mémoire des « cargaisons fétides de l’esclavage cruel », le combat poétique et le combat politique sont intrinsèquement liés. Poète de la Négritude, il écrit une poésie de l’Homme. Cet empan humain inclut tous les laissés pour compte et tous les exploités. Il importe de redécouvrir aujourd’hui cette voix rebelle et incisive, d’une étonnante intensité dans son dépouillement même, et d’une singulière modernité.

MALCOLM DE CHAZAL
Alexander Dickow, Jean-Baptiste Para, Khal Torabully, W.H. Auden, Robert Furlong, Laurent Albarracin, Alain Roussel, Élodie Laügt, Philippe Met, Mathieu Jung, Éric Meunié, Kumari Issur, Françoise Py, Sylvie Kandé.

LÉON-GONTRAN DAMAS
Sandrine Bédouret-Larraburu, Léon-Gontran Damas, Daniel Delas, Christine Thébault-Kerdreac’h, Élie Stephenson, René Gnalega, Kathleen Gyssels

CAHIER DE CRÉATION
Romano Pascutto, Yves Namur, Cécile Vibarel, Marc Wetzel, Aleksandar Gatalica.

CHRONIQUES

Conçus et réalisés par les meilleurs spécialistes, les dossiers d’Europe sont depuis longtemps le gage de la solide réputation de la revue en France et dans de nombreux pays à travers le monde.

Europe paraît sept fois par an. Pour ses lecteurs, chaque numéro est la promesse de nouvelles découvertes et de nouveaux bonheurs de lecture. La diversité des thèmes abordés et des éclairages est toujours la règle d’or… Pour autant, un numéro d’Europe ne se limite pas à ce substantiel dossier ! Soucieuse d’associer la réflexion critique à la création contemporaine, la revue s’attache en effet à publier régulièrement des « Cahiers de création » qui font place à des nouvelles, des proses et des  poèmes inédits d’écrivains français et étrangers. Chaque livraison de la revue propose également une série de « Chroniques » consacrées à l’actualité du roman, de la poésie, du théâtre, de la musique, du cinéma et des arts plastiques. Enfin, les « Notes de lecture » viennent compléter ce large panorama de la vie littéraire et culturelle.

Envoi gratuit à partir de 3 numéros commandés