Depuis 1923, une revue littéraire d’audience internationale

Rencontre autour de la revue Europe à Caen

Mercredi 17 octobre 2018 à 17 h, Librairie Brouillon de culture

En présence de Jean-Baptiste Para

Gustave Flaubert

n° 1073-1074

ISBN 97823515009565
Sommaire détaillé et préface
en cliquant sur la couverture

20,00 TTCAjouter au panier

96e année — n° 1073-1074 / septembre/octobre 2018

GUSTAVE FLAUBERT

Sans doute est-il indispensable de revenir périodiquement à l’œuvre de Gustave Flaubert. Car celui qui, selon le mot de Barthes, « a constitué définitivement la littérature en objet » marque une étape décisive dans l’histoire de notre modernité. Œuvre-monument, œuvre-continent, dont bien des aspects, malgré les lectures de Blanchot et de Genette, de Sartre et de Bourdieu, malgré les riches travaux qui l’ont envisagée d’un point de vue narratologique, sémiologique ou poéticien, restent encore à explorer. Le présent numéro d’Europe propose des analyses sur les procédés et processus utilisés par Flaubert pour aboutir à ce style qu’il souhaitait « rythmé comme le vers, précis comme le langage des sciences ». Mais des aspects plus inattendus, plus surprenants sont aussi abordés. Il est au moins un point, en effet, sur lequel l’œuvre est à l’image de son auteur, c’est son caractère complexe et contradictoire. Car le chantre de l’impersonnalité constitue une écriture de la sensation qui puise consciemment dans l’héritage de la littérature romantique ; l’ermite de Croisset, le solitaire du « gueuloir » est un voyageur ; l’épistolier qui vitupère l’époque à longueur de pages, et à qui on pourrait appliquer la formule qu’il employait après le décès de Théophile Gautier : « Il est mort du dégoût de la vie moderne », est aussi un homme en dialogue constant avec les œuvres des artistes et penseurs de son temps, de Manet à Courbet, de Hegel à Ravaisson, de Maine de Biran à Tocqueville et aux positivistes ; le prophète de la littérature comme seul absolu, du refus de tout engagement, développe pourtant une politique et une éthique de la littérature ; l’homme qui croit ferme à la science élabore aussi, comme l’affirme ici Jacques Rancière, « quelque chose comme un poème de la faillite du savoir ». C’est ce Flaubert riche et complexe, homme de ruptures et d’admirations, l’écrivain sans doute le plus transparent et le plus secret à la fois du XIXe siècle, que ce numéro d’Europe souhaite faire redécouvrir.

GUSTAVE FLAUBERT
Jacques Neefs, Françoise Gaillard, Göran Blix, Jacques Rancière, Gisèle Séginger, Michael Fried, Anne Herschberg Pierrot, Henri Mitterand, Éric Bordas, Marshall C. Olds, Philippe Dufour, Shiguehiko Hasumi, Isabelle Daunais, Norioki Sugaya, Jeanne Bem, Aurélie Barjonet.

CAHIER DE CRÉATION
Vincenzo Cardarelli, Li Mollet, Ralph Schock, Quincy Troupe, Jean-Jacques Marimbert, Valentin Feix.

DIRES & DÉBATS
Jacques Dupin et Michael Peppiatt : Entretien sur Alberto Giacometti.

CHRONIQUES

Conçus et réalisés par les meilleurs spécialistes, les dossiers d’Europe sont depuis longtemps le gage de la solide réputation de la revue en France et dans de nombreux pays à travers le monde.

Europe paraît sept fois par an. Pour ses lecteurs, chaque numéro est la promesse de nouvelles découvertes et de nouveaux bonheurs de lecture. La diversité des thèmes abordés et des éclairages est toujours la règle d’or… Pour autant, un numéro d’Europe ne se limite pas à ce substantiel dossier ! Soucieuse d’associer la réflexion critique à la création contemporaine, la revue s’attache en effet à publier régulièrement des « Cahiers de création » qui font place à des nouvelles, des proses et des  poèmes inédits d’écrivains français et étrangers. Chaque livraison de la revue propose également une série de « Chroniques » consacrées à l’actualité du roman, de la poésie, du théâtre, de la musique, du cinéma et des arts plastiques. Enfin, les « Notes de lecture » viennent compléter ce large panorama de la vie littéraire et culturelle.

Envoi gratuit à partir de 3 numéros commandés