Depuis 1923, une revue littéraire d’audience internationale

En présence de Stéphane Massonet et Jean-Baptiste Para

Jean Starobinski - Jean-Pierre Richard

n° 1080

ISBN 9782351501009
Sommaire détaillé et préface
en cliquant sur la couverture

20,00 TTCAjouter au panier

97e année — n° 1080 – avril 2019

JEAN STAROBINSKI 

Médecin psychiatre, musicien, homme de vaste culture et d’érudition impeccable, Jean Starobinski est, dans son indéniable singularité, une des figures majeures de la critique de notre temps. Une extrême rigueur et une extrême liberté caractérisent à la fois ce contemporain capital. Clarté et profondeur vont l’amble chez lui et le signalent, en notre 21e siècle, comme un homme des Lumières. Qu’il analyse les œuvres de Rousseau ou de Diderot, la peinture de Tiepolo ou la musique de Mozart, les écrits de Montaigne ou de Benjamin Constant, mais tout aussi bien ceux de Jaccottet, de Bonnefoy ou de Celan, il privilégie une lecture qui, selon ses propres termes, « s’efforce simplement de déceler l’ordre ou le désordre interne des textes qu’elle interroge, les symboles et les idées selon lesquels la pensée de l’écrivain s’organise ». Tout en s’imposant à lui-même, et en attendant du lecteur d’avoir « la mémoire des contextes ». Il faut le suivre dans ses analyses subtiles, ses aperçus ingénieux, ses approches parfois paradoxales. Se laisser gagner par cette ampleur, par cette hauteur de vue qui le caractérisent. Accepter d’être surpris et charmé par cette œuvre dont son ami Yves Bonnefoy avait jadis trouvé le mot juste pour la définir : l’allégresse.

JEAN-PIERRE RICHARD

Dès 1954, avec la publication de son premier livre, Littérature et sensation, Jean-Pierre Richard imposait une approche tout à fait nouvelle et originale dans le champ de la critique littéraire. L’ouvrage fut d’emblée salué par Roland Barthes, qui voyait en lui « un livre heureux, c’est-à-dire brillant, juste, chaleureux et utile ». Et Georges Poulet, dans sa préface, pouvait écrire que dans la critique selon Richard « la conscience apparaît non à vide mais aux prises, appliquée à transformer en matière spirituelle un monde incarné ». Rehaussée par l’éclat d’un style d’une parfaite élégance, la critique se fait rapport sensible et sensuel à la littérature, aux textes, aux mots. Jean-Pierre Richard porte sur les ouvrages qu’il étudie un regard plein d’une empathie qui n’entrave jamais l’analyse, mais au contraire la suscite et la nourrit. Le critique se fait promeneur, herboriste ou explorateur. Il parcourt les œuvres de Mallarmé ou de Jacques Dupin, de Proust ou de Pierre Michon, de Reverdy ou de Gérard Macé, tous sens aux aguets, attentif aux couleurs, aux odeurs, aux sonorités, à tout ce qui constitue leur atmosphère propre, traquant jusque dans le moindre détail ce qui les rend uniques et par conséquent précieuses.

Notre numéro d’avril était sous presse lorsque nous avons appris successivement la disparition de Jean Starobinski et de Jean-Pierre Richard. “April is the cruelest month” écrivait T.S. Eliot. C’est mars qui nous a frappés cette année d’une tristesse étrangement mêlée au bonheur d’avoir mené à bien ce numéro de la revue consacré à deux grands critiques dont l’œuvre continuera de rayonner à travers le temps.

JEAN STAROBINSKI
Michel Delon, Marta Sábado Novau, Guy Poitry, Bénédicte Prot, Martin Rueff, Jacques Berchtold, Olivier Pot, Charles Vincent, Jean Starobinski, Jean-Christophe Abramovici, Stéphanie Cudré-Mauroux, François Rosset, Michel Porret, Daniel Maggetti.

JEAN-PIERRE RICHARD
Jean-Claude Mathieu, Dominique Barbéris, Christian Doumet, Jacques Dupont, Claude Coste, Christophe Pradeau, Henri Mitterand, Dominique Viart, Michèle Finck, Michel Collot.

CAHIER DE CRÉATION
Max Rojas, Catharine Savage Brosman, Jean-Louis Jacquier-Roux, Xavier Bazot.

CHRONIQUES

Conçus et réalisés par les meilleurs spécialistes, les dossiers d’Europe sont depuis longtemps le gage de la solide réputation de la revue en France et dans de nombreux pays à travers le monde.

Europe paraît sept fois par an. Pour ses lecteurs, chaque numéro est la promesse de nouvelles découvertes et de nouveaux bonheurs de lecture. La diversité des thèmes abordés et des éclairages est toujours la règle d’or… Pour autant, un numéro d’Europe ne se limite pas à ce substantiel dossier ! Soucieuse d’associer la réflexion critique à la création contemporaine, la revue s’attache en effet à publier régulièrement des « Cahiers de création » qui font place à des nouvelles, des proses et des  poèmes inédits d’écrivains français et étrangers. Chaque livraison de la revue propose également une série de « Chroniques » consacrées à l’actualité du roman, de la poésie, du théâtre, de la musique, du cinéma et des arts plastiques. Enfin, les « Notes de lecture » viennent compléter ce large panorama de la vie littéraire et culturelle.

Envoi gratuit à partir de 3 numéros commandés