Depuis 1923, une revue littéraire d’audience internationale

Jacques Rivière - Jean Prévost

n° 1082-1083-1084

ISBN 9782351501023
Sommaire détaillé et préface
en cliquant sur la couverture

20,00 TTCAjouter au panier

97e année — n° 1082-1083-1084 – juin/juillet/août 2019

JACQUES RIVIÈRE

Si l’on se souvient aujourd’hui de Jacques Rivière (1886-1925), c’est surtout comme de l’architecte génial de la Nouvelle Revue française qui sut accueillir les voix les plus diverses, les plus contraires parfois, sans éclectisme mais en pleine conscience, attentif, dans leur diversité, à toutes les écritures qui apportaient quelque chose de nouveau et d’essentiel à l’exploration de l’âme et du monde. Mais le beau-frère et ami d’Alain-Fournier fut bien autre chose que cela. Un homme que l’épreuve décisive de la captivité durant la Première Guerre mondiale poussa à sonder les profondeurs de son être avec une lucidité sans concession, mais aussi à s’ouvrir sans préjugés aux autres. Jacques Rivière fut un écrivain délicat et un critique littéraire et musical subtil, à qui l’on doit des pages essentielles sur Claudel ou Gide, Debussy ou Moussorgski. Celui à qui Proust pouvait écrire en 1914 qu’il avait le sentiment, grâce à lui, d’avoir enfin trouvé un lecteur, et en qui Stravinski voyait « le premier critique à avoir eu l’intuition » de sa musique mérite sans aucun doute d’être redécouvert aujourd’hui.

JEAN PRÉVOST

« C’est après quarante ans que je donnerai ce que j’ai vraiment à donner », avait dit Jean Prévost (1901-1944) à André Chamson. Tombé les armes à la main, celui qui se faisait appeler le capitaine Goderville dans la Résistance laisse une œuvre inachevée mais passionnante. Parcourant l’existence avec l’insouciance et l’appétit de vivre d’un cavalier de Stendhal (à qui il a consacré des études décisives), Prévost fut aussi un érudit et un analyste lucide de son temps. Pacifiste, humaniste, européen, il s’attacha à porter sur la vie intellectuelle et politique de son temps un regard sans complaisance. Chez celui qui fut de 1927 à 1929 secrétaire de rédaction d’Europe, la réflexion épousait tout naturellement le « temps » de la revue, ce lieu singulier où se rencontrent l’actualité la plus immédiate et la pensée la plus désintéressée. Mais ses livres méritent, eux aussi, d’être redécouverts. Si le capitaine Goderville est tombé dans les combats du Vercors, pour défendre la liberté, Jean Prévost, lui, est toujours présent et plus actuel que jamais. Le dossier que nous lui consacrons aujourd’hui voudrait en témoigner.

JACQUES RIVIÈRE
Jérôme Roger, Jean-Richard Bloch, Claude Lesbats, Michel Jarrety, Éric Benoit, Adrien Cavallaro, Philippe Sollers, Christophe Pradeau, Karen Haddad, Jean-Baptiste Para, Christiane Weissenbacher, Pauline Bruley, Françoise Garcia, Alix Tubman-Mary, François Trémolières, Bernard Baillaud, Agathe Rivière Corre.

JEAN PRÉVOST
Emmanuel Bluteau, François Ouellet, Jérôme Garcin, André Beucler, Hélène Baty-Delalande, Jean Prévost, Bruno Curatolo, Romain Hacques, Gérard Cartier, Gilles Vergnon.

1919, LE TRAITÉ DE VERSAILLES
Bruno Cabanes, Arndt Weinrich, Alexander Kluge, Bertrand Tavernier.

CAHIER DE CRÉATION
Wulf Kirsten, Anna Ayanoglou, Corinne Rippes, Daniel Bourrion.

CHRONIQUES

Conçus et réalisés par les meilleurs spécialistes, les dossiers d’Europe sont depuis longtemps le gage de la solide réputation de la revue en France et dans de nombreux pays à travers le monde.

Europe paraît sept fois par an. Pour ses lecteurs, chaque numéro est la promesse de nouvelles découvertes et de nouveaux bonheurs de lecture. La diversité des thèmes abordés et des éclairages est toujours la règle d’or… Pour autant, un numéro d’Europe ne se limite pas à ce substantiel dossier ! Soucieuse d’associer la réflexion critique à la création contemporaine, la revue s’attache en effet à publier régulièrement des « Cahiers de création » qui font place à des nouvelles, des proses et des  poèmes inédits d’écrivains français et étrangers. Chaque livraison de la revue propose également une série de « Chroniques » consacrées à l’actualité du roman, de la poésie, du théâtre, de la musique, du cinéma et des arts plastiques. Enfin, les « Notes de lecture » viennent compléter ce large panorama de la vie littéraire et culturelle.

Envoi gratuit à partir de 3 numéros commandés