n° 931-932 – Écrivains de Nouvelle-Zélande – F. Augiéras – nov / déc 2006

18,50 TTC

Les statistiques placent la Nouvelle-Zélande au premier rang mondial pour la lecture — curieusement avec l’Islande, comme si les pôles étaient propices au commerce avec les livres ! Si Katherine Mansfield fut le premier écrivain néo-zélandais de stature internationale et si Janet Frame a déjà trouvé chez nous de fervents lecteurs, presque tout reste à découvrir de cette littérature. À travers des essais, des nouvelles, des extraits de romans et une anthologie de poèmes, c’est un riche panorama de la littérature néo-zélandaise qui nous est ici offert pour la première fois en français.
« Il me semble parfois être une étrange étoile » disait François Augiéras. Mort à 46 ans en 1971, il est l’auteur d’une œuvre inclassable et troublante. Des solitudes du désert algérien aux pentes du mont Athos et aux rives de la Vézère, il vécut en vagabond et en ermite païen. Ayant fait le choix du dénuement et de la joie, c’est dans une langue à la fois fruste et raffinée, brutale et caressante, qu’il célébra la terre, le désir amoureux, la folle aventure et les « mille voix de la nuit ». Ses livres en témoignent, ses peintures aussi : art poétique et forme de vie furent chez lui indissociables.

S o m m a i r e – P r é f a c e

En stock

Qté
Catégorie :