n° 861-862 – Paul Celan – janv/fév 2001

18,30 TTC

« Pour quiconque en fait l’expérience, l’abord de la poésie de Paul Celan, même en traduction et sous forme parcellaire et fragmentaire, est bouleversant. Celan représente la réalisation de ce qui ne semblait pas possible : non seulement écrire de la poésie après Auschwitz mais écrire “dans” ces cendres, parvenir à une autre poésie en fléchissant cet anéantissement absolu, et tout en se maintenant en quelque sorte dans l’anéantissement. Celan traverse ces espaces ensevelis avec une force, une douceur et une âpreté que l’on n’hésiterait pas à qualifier d’incomparables.
Mais dans sa progression à travers les obstacles de l’impossible, il engendre une éblouissante moisson de découvertes qui ont compté de façon décisive pour la poésie de la deuxième moitié du XXe siècle et pas seulement en Europe, alors même qu’elles sont exclusives, impénétrables, sidéralement inabordables et non susceptibles d’imitation. »  Andrea Zanzotto

S O M M A I R E – P R É F A C E

 

En stock

Qté
Catégorie :