n° 988-989 – Marx et la Culture – André Benedetti – août / sept 2011

18,50 TTC

Consacrer un numéro d’Europe à « Marx et la Culture », revient à poser l’hypothèse qu’un tel intitulé puisse engager des approches renouvelées de l’œuvre de Marx, tout en nourrissant la réflexion sur la culture à partir des écrits d’un penseur qui inaugura une manière savante d’être révolutionnaire et une manière révolutionnaire d’être savant. En effet, considérer le parcours de Marx, c’est faire connaissance avec un homme cultivé de nouveau type dans l’histoire — un homme qui fréquente simultanément le British Museum et des prolétaires avancés, étend sans cesse sa bibliothèque et héberge des proscrits irlandais, relit de très près Xénophon et suit de tout aussi près les élections américaines. Un homme qui nous fait sentir à quel point notre culture est incomplète, voire infirme si nous sommes étrangers aux réalités du travail en usine, aux causes de la crise financière, aux enjeux des affrontements politiques, aux conditions d’une vraie transformation sociale. Mais il y a autre chose encore, qui n’a guère été remarqué : Marx se voyait comme un artiste, un poète de la dialectique. « Maintenant, en ce qui concerne mon travail, écrit-il en juillet 1865 à Engels, je vais te dire la vérité. Quels qu’en soient les défauts, l’avantage de mes écrits est qu’ils forment un ensemble artistique. »

S o m m a i r e – P r é f a c e

En stock

Catégorie :