n° 961 – Pierre Guyotat – Marcel Cohen – mai 2009

20,00 TTC

Salué dès ses débuts par Michel Leiris, Roland Barthes, Michel Foucault, Claude Simon, Kateb Yacine, entre autres, Pierre Guyotat, quarante ans après Tombeau pour cinq cent mille soldats, n’en finit pas de bouleverser le paysage artistique. Le temps est aujourd’hui venu de dépasser la polémique et le témoignage pour faire apparaître la force et la trajectoire d’une œuvre hors normes qu’on ne saurait réduire à ses vertus subversives ou à ses pouvoirs de rupture. Car Guyotat en ses livres ne se contente pas de refuser, d’écrire contre, mais il propose, déplace, embrasse les autres arts comme l’Histoire, revient aux sources de la langue pour lui donner un relief nouveau. Les lectures développées dans ce numéro d’Europe apportent une précieuse contribution à la connaissance d’une œuvre tout à la fois inventive et classique, épique et lyrique, tragique et comique. Tout en invalidant les clichés qui lui furent un temps associés — scandale, subversion complaisante… —, elles font valoir ses vertus d’ébranlement, sa puissance d’émotion, intactes.

S o m m a i r e – P r é f a c e

En stock

Qté
Catégorie :