n° 878-879 – Nazim Hikmet – juin/juillet 2002

18,30 TTC

« Dans ce siècle de notre vie et de notre mort, on a pris habitude de hausser les épaules s’il est parlé de romantisme. Pourtant, tout ce qui a de la grandeur en ce temps-ci relève d’un romantisme. Différent sans doute du romantisme de théâtre auquel on pense le plus souvent pour ce mot. Nâzim en est l’exemple majeur. De cette générosité sans borne de l’âme, de ce don magnifique de soi, de cette faculté d’enthousiasme qui fait l’ombre même flamber, à minuit chanter l’aube, qui transmue en or la paille, et l’homme en un perpétuel amoureux… » Ainsi s’exprimait Aragon à propos de Nâzim Hikmet (1902-1963), le grand poète turc qui passa de longues années de sa vie en prison et en exil. Réflexions et témoignages le restituent ici en pleine lumière et nous révèlent des aspects méconnus de sa vie et de son œuvre.

S O M M A I R E – P R É F A C E

En stock

Qté
Catégorie :