n° 1009 – W. G. Sebald – Tomas Tranströmer – mai 2013

20,00 TTC

Né en Allemagne en 1944, Sebald s’était installé en Angleterre en 1970, à distance de son pays natal mais non des ressources de sa langue et des traumatismes de son histoire. Il trouva la mort en 2001 dans un accident de voiture, près de Norwich, peu après avoir publié Austerlitz, son ultime chef-d’œuvre. Cet exilé volontaire fut sensible aux destins d’autres exilés. Il arpenta l’espace géographique de l’Europe et les replis de son histoire, se faisant voyageur, conteur et archiviste. À la fois sinueuse et kaléidoscopique, élégante et grave, l’écriture élégiaque de Sebald est empreinte d’une mélancolie qui n’altère en rien son acuité, sa précision, ni même sa subtile ironie. Son plus constant souci est d’illuminer la « matière noire » de l’histoire catastrophique de l’Europe. Le « lyrisme documentaire » de Sebald voudrait rompre les parois entre les temps, entre les vivants et les morts, avec l’espoir que la « mystérieuse survie du mot écrit » puisse déjouer la désolation et répondre à l’irréparable de la perte. Des Émigrants aux Anneaux de Saturne et de Séjours à la campagne à Austerlitz, Sebald s’impose parmi les écrivains comme un de nos contemporains essentiels.

S o m m a i r e – P r é f a c e

En stock

Qté
Catégorie :